750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gâteau de l’armailli, moitié-moitié

Gâteau de l’armailli, moitié-moitié

Vu l’abondance de côtes de bette dans mon potager cette année, il fallait que je trouve une autre façon de les consommer autre que les gratins, potées et Cie. Parallèlement, l’idée me trottait dans la tête depuis quelques temps de faire une tarte au goût « fondue suisse ». Et voilà l’étincelle : un gâteau aux côtes de bette avec goût fondue au fromage moitié-moitié. Pour les non-initiés, moitié-moitié signifie moitié Gruyère et moitié Vacherin fribourgeois, deux fromages emblématiques de par chez nous.

J’ai dû m’y reprendre à plusieurs reprise mais maintenant je pense avoir trouvé le bon mélange, à mon goût évidemment. Pour la pâte, on pourrait très bien utiliser de la pâte brisée pour son croustillant inimitable mais ici, j’ai préféré une pâte levée, beaucoup moins grasse, histoire d’alléger le tout.

Voici donc cette recette, essayez-la et faites-moi vos commentaires, on ne peut que s’améliorer.

Gâteau de l’armailli, moitié-moitié

Recette pour deux tartes de 24 cm de diamètres

 

Ingrédients pour la pâte à la pomme-de-terre

 

250 g de farine blanche

75 g de pomme de terre cuite, pelée et râpée

12 g de levure fraîche

20 g de saindoux (à défaut, du beurre ou de la margarine végétale)

16 cl (+ ou – 1 cl) de lait frais

10 g de sucre

5 g de sel

 

 

  • Faire fondre le sucre et la levure dans le lait tiède (20 à 24°C selon la température du moment ou de la saison).
  • Le verser dans le bol de votre pétrin puis ajouter la farine.
  • Démarrer le pétrissage en 1ère vitesse, pendant 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que la pâte se forme.
  • Ajouter la pomme-de-terre écrasée, le saindoux (la recette est ICI) ainsi que le sel et démarrer le pétrissage en 2ème vitesse.
  • Faire tourner encore 6 à 8 minutes, il faut que la pâte devienne lisse et élastique.

 

  • Former une boule et faire lever dans un saladier, à couvert, pendant 1h30 à 2 heures, la pâte doit doubler de volume.

 

 

Ingrédients pour la garniture

 

600 g de côtes de bette avec les feuilles

1 oignon

100 g de Gruyère râpé

100 g de Vacherin râpé

30 cl de vin blanc (chasselas)

40 g de farine

50 g de beurre

2 oeufs

2 à 3 gousses d’ail

sel, poivre du moulin

 

  • Laver et débiter les côtes de bette, séparer les feuilles et les réserver.

 

  • Préparer les feuilles, pour cela enlever le maximum de nervures blanches. Les réserver.
  • Couper les côtes en tronçons. Dans une marmite, porter 2 litres d’eau à ébullition, saler et plonger les côtes pour 3 minutes. Les égoutter, il devrait vous en rester environ 300 grammes, et réserver.
  • Peler et hacher l’oignons, environ 80 grammes.
  • Au cutter électrique ou au couteau, hacher les côtes blanchies.
  • Hacher également les feuilles crues, environ 100 grammes.
  • Râper à la grosse grille le Gruyère et le vacherin.
  • Au couteau, hacher les gousses d’ail. 
  • Pour préparer la liaison, faire fondre le beurre dans une casserole.
  • Ajouter la farine en remuant bien.
  • Verser le vin blanc sur le mélange farine/beurre. Brasser comme pour une béchamel, ajouter l’ail haché, saler et poivrer et mélanger doucement à feu doux jusqu’à ce que le mélange épaississe.
  • Laisser refroidir un peu, ajouter les œufs, brasser énergiquement avec un fouet et réserver.
  • Réunir tous les ingrédients et bien malaxer afin d’obtenir une farce homogène. Rectifier l’assaisonnement si besoin et réserver.

 

 

Montage des gâteaux

  • Préchauffer votre four à 200°C.
  • Une fois la pâte bien levée, la diviser en 2 parts égales, bouler délicatement et laisser détendre sous un linge humide pendant une quinzaine de minutes.
  • Beurrer généreusement 2 plaques à gâteau de 24 cm, en graissant également les bords jusqu’en haut.
  • Reprendre les pâtons et avec assez de farine, les abaisser en cercles d’environ 28 cm de diamètre.

 

  • Glisser les abaisses dans les plaques en faisant remonter les bords le plus haut possible.
  • Laisser détendre les abaisses 30 minutes sous un torchon humide.
  • Ensuite on pourra les garnir, pour ce faire piquer la pâte avec une fourchette, diviser la farce en deux parts, la couler sur la pâte et l’étaler régulièrement.
  • Enfourner de suite dans un four préchauffé à 200°C et cuire pour environ 15 minutes. Ensuite baisser la température à 180°C et continuer la cuisson pour encore 10 à 15 minutes.
  • Servir de suite au sortir du four. Vous allez rire mais je pense qu'un verre de chasselas vaudois s'impose, non ?
  • Vous pouvez aussi refroidir le gâteau, l'emballer et le garder au frigo pour deux à trois jours. Il suffira de le réchauffer 10 minutes à 180°C juste avant de servir.
Gâteau de l’armailli, moitié-moitié
Gâteau de l’armailli, moitié-moitié

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article